black crown1
 

L'hagiographie des Karmapas décrit que dans des temps reculés, lors d'une vie antérieure en yogi accompli,

Sa Sainteté atteignit le huitième "bhumi" ou niveau des bodhisattvas.

A cet instant, 100.000 "dakinis" manifestèrent une couronne confectionnée de leurs cheveux et l'offrirent au Karmapa comme symbole de son accomplissement.

Dusum Khyenpa, le 1er Karmapa, est considéré comme une émanation de ce yogi.

Son incarnation avait, par ailleurs, été prédite par le Bouddha Shakyamuni dans le "Samadhiraja Sutra" :

"Deux mille ans après mon parinirvana, les enseignements se répandront au pays des visages rouges, disciples d'Avalokita :
Le bodhisattva Simhanada, connu sous le nom de Karmapa, apparaîtra. Possédant la maîtrise du samadhi, il apprivoisera les êtres.

Il utilisera le pouvoir qu'il a obtenu dans la méditation profonde pour bénéficier d'innombrables êtres. En le voyant, l'entendant, le touchant ou en pensant à lui, ils seront conduits au boheur suprême."

 
La Cérémonie de la Coiffe Noire
 
Dans la préparation pour la cérémonie le Karmapa médite pour devenir inséparable de Chenrezig, Bouddha de Compassion. Une offrande du mandala est faite, suivie par la prière sept à branches. Cela permet d'accumuler du mérite pour la cérémonie qui s'ensuit. Le Karmapa place alors la couronne sur sa tête et récite le Mantra "Om Mani Padme Hung"  tout en transmettant ses bénédictions à chaque participant de la cérémonie dans la mesure où ils sont capables de les recevoir. On dit qu'en voyant simplement de la Coiffe Noire pendant la cérémonie, on atteindra la première terre de bodhisattva endéans trois vies. C'est une des raisons pourquoi la Coiffe Noire est si importante pour le lignée Kagyu.
 
L'Origine de la Coiffe de Vajra par Lama Karma Wangchuk
 
Permettez-moi brièvement de raconter l'histoire de la Coiffe Noire.
Quand Empereur Yung Lo rencontra le 5ème Karmapa Dezhin Shegpa, de nombreux miracles et signes apparurent dans le ciel pendant les 18 jours que Karmapa donna des enseignements publics. Des peintres chinois calligraphes célèbres de cette période ont peint et décrit ces signes dans les quatre langues principales de l'Empire chinois le mongol, le mandarin, le tibétain et le turc. Ces témoignages constituent le fondement de notre connaissance de l'origine de la coiffe noire offerte au Karmapa par l'Empereur.
 
Après plusieurs jours d'enseignements, l'Empereur dit à Karmapa : "Chaque fois que vous exécutez une cérémonie de bénédiction, vous m'apparaissez toujours d'une façon spéciale. Votre corps est dans la forme de Vajradhara et vous portez une sorte de turban noir ou couronne sur votre tête". 
Karmapa répondit qu'il se pourrait que quand l'incarnation d'un grand bodhisattva enseigne dans le monde humain, soit dans la forme de nirmanakaya, ce corps peut aussi être simultanément manifesté dans la forme éthérée du sambhogakaya. Poursuivant sa réponse au questionnement de l'empereur, Karmapa lui expliqua que plusieurs kalpas auparavant, dans un temps très éloigné, il avait connu une exostence de yogi méditant dans une grotte. Gràce à la puissance de son samadhi il atteignit la réalisation de la huitième terre des bodhisattvas. A ce moment, cent mille dakinis confectionnèrent une coiffe de leurs cheveux et l'offrirent au yogi ecomme signe de sa réalisation. Elles la placèrent sur sa tête et l'intronisèrent comme Bouddha de leur terre pure de sambhogakaya. Cést alors que le 5ème Karmapa dit que 1er Karmapa, Dusum Khenpa était une émanation de ce Bouddha Sambhogakaya dans notre monde.
 
L'empereur, fort touché de cette déclaration, développa une grande dévotion. Se proposant de faire une une réplique de la coiffe, il dit au Karmapa : "Si je fais réaliser une coiffe semblable et vous l'offre, pouvez-vous donner la bénédiction du Bouddha Sambhogakaya aux êtres ?"
 
Le Karmapa répondit : "Oui, la bénédiction du bodhisattva dépend de l'accomplissement par lui de la Paramita des souhaits -Tout ce qu'il souhaite pour les êtres sensible se realisera, se matérialisera - donc c'est possible."
L'empereur était très content. Il quitta Karmapa et a ordonna aux artisans les plus qualifiés de confectionner une couronne ornée de pierres précieuses et couronnée par un rubis rare de la grandeur d'un pouce. Karmapa Dezhin Shegpa accepta ce cadeau et instaura la tradition de la "Cérémonie de Coiffe Noire". Depuis lors, quand le Karmapa exécute cette cérémonie, il médite sur la forme de Bouddha Sambhogakaya et confère ainsi une initiation unique de samadhi et de sagesse à l'assistance. Depuis, tous les Karmapas, du 5ème au 16ème, exécutent cette  cérémonie pour en conférer les bénédictions.
 
Les Qualités de la Couronne de Vajra
La Couronne de Vajra, ou la Coiffe Noire, du Karmapa est pleine de sens profond et symbolique. La forme et l'ornementation de la couronne affichent les qualités éveillées du Karmapa.
 
Son Symbolisme :
 
1. Le Dharmata Immuable : La Couleur de la Couronne de Vajra est bleu-foncé. Elle représente la nature immuable de la réalité, le dharmata ou l'ainsité de tous les phénomènes. La réalisation de l'éveil est immuable aussi, comme l'espace fondamental, représenté ici par la couleur bleu-foncé.
 
2. Les Trois Kayas : les Trois Points de la Couronne de Vajra, un au centre milieu et deux sur les côtés, représentent la présence spontanée de trois kaya de l'éveil du Bouddha :
1. Le Dharmakaya;
2. Le Sambhogakaya; et,
3. Le Nirmanakaya.
Black crown1
 
3. Le Seigneur du Mandala :
L'Ornement Supérieur de la Couronne de Vajra représente la sagesse primordiale et le Seigneur du Mandala dans les enseignements Vajrayana. Il représente aussi le jeu libre de la sagesse de Bouddha.
black c 2
 
4. Les Deux Sagesses de Bouddha :
Le Soleil et la Lune, faits de bijoux précieux ornent la section supérieure du centre de la couronne. Ils représentent les deux sagesses de Bouddha :
1) la sagesse de l'ainsité des phénomenes ;
2) la sagesse de voir la diversité des phénomènes dans l'accomplissement de la clarté-vacuité du dharmakaya.
 
5. Les Activités de Bouddha :
Les Ornements de Nuages décorantl les côtés de la couronne représentent la pluie immesurable et impartiale de sagesse et de compassion. Ceci correspond à l áctivité du Bouddha et des bodhisattvas de la dixième terre afin de bénéficier tous les êtres. On appelle aussi dixième bhumi du sentier bodhisattva le "nuage de dharma."
 
Black c 4
 
6. Les Quatre Activités Éveillées :
Vishvajra ou Dorje Gyatram embellissent richement le devant de la couronne, en contenant cinq différentes couleurs de pierres précieuses représentant les cinq couleurs des familles de Bouddha. Les dents du vajra représentent les quatre activités éveillées : pacifier, enrichir, subjuguer et anéantir.
 
Black c 5
 
7. Les Quatre Immesurables :
La Base, inventée de la région de quadrilatère à quatre coins formant le carré ou la base de  l'ornement du Vishvajra, représente quatre immesurables :
  1. bonté;
  2. compassion;
  3. joie;
  4. équanimité envers tous les êtres sensibles.

 

Black c 6

 

C'est ainsi que Sa Sainteté mène les êtres sur le sentier de la réalisation de l'éveil insurpassable.