tsurphu monastery

Siège principal des Karmapas

 
Tsurphu is the most important monastery of the Karma Kagyu lineage. It has been the main seat for the Karma Kagyu lineage and residence of all the successive reincarnations of the Gyalwang Karmapas since the inception of that line through the present. Thus Tsurphu is a very special place for the followers of the Kagyu lineage.
 
The most renowned Tibetan buddhist system of reincarnate lama began from this very seat. In the Thirteenth Century, Karma Pakshi was recognized as the Second Karmapa, a reincarnation of the First Karmapa Düsum Khyenpa, thus commencing the institution of "tulku" (the manifestation or reincarnate lama) tradition in Tibet. Since then, the unbroken lineage of the Karma Kagyu has been passed down through successive Karmapas up to and including the present one, His Holiness the Seventeenth Gyalwang Karmapa, Ogyen Trinley Dorje.
 
Tsurphu is also well known for the peacefulness of its mountains and the favorable atmosphere of its valley, which has accommodated the great meditators, including the Karmapas, for many centuries. The Monastery was also renowned for the beauty and artistry of its traditional Tibetan architecture and decoration. Because the Monastery became the container for so many very precious relics over the centuries, it became over time an even more important source of blessings for practitioners.
 
FOUNDING OF TSURPHU
The First Karmapa, Düsum Khyenpa visited Tsurphu in 1159, at the age of fifty, and laid the foundation for the establishment of a seat there by making offerings to local protectors, just before he left for Kham, eastern Tibet.
 
In 1189, at the age of eighty, Düsum Khyenpa returned to Tsurphu and founded his main seat, known as the "earthly abode of the sacred place of the heart (or mind)", in the valley of Tölung in central part of Tibet. This monastery was to grow into a place in which over one thousand monks practiced. Since this time, Tsurphu has been the main seat of the successive manifestations of the line of the Karmapas, and of the Karma Kagyu lineage.
 
LATER DEVELOPMENTS
 
 
Tsurphu Painting
 
Tsurphu was further developed during the Second Karmapa, Karma Pakshi, who also built the most renowned buddha statue called "Lhachen Zamling Gyen" (the great statue [of buddha], the ornament of the world). Since then, Tsurphu has flourished continuously during different incarnations of the Karmapas for over eight hundred years. Over the centuries, numerous buildings were constructed at the monastery, and Tsurphu grew into a magnificent complex of many institutions, all still centered around the area of the original shrine built by the First Karmapa, Düsum Khyenpa.
 
LOCATION AND INSTITUTIONS
Tsurphu Monastery is located in the northwest part of Tolung valley (now under Tolung Dechen Shen, the County of Lhasa Municipality) about 70 kilometers (about 44 miles) from the capital city of Lhasa. Its elevation is around 14,000 feet or 4,300 meters above the seal level.
 
The main shrine hall and the monastery is built in the middle of the valley near the Tsurphu River, facing south, and is surrounded by high mountains. A number of other reliquary shrines of the previous Karmapas, deity shrines, monastic quarters for monks' residences, meditation halls, printing house, offices, and the Karmapa's summer residence, are built around the main temple. Tsurphu also was the home for two large libraries enshrining the sutras, tantras, instructions, collected works of all great masters of the four school, Tibetan literature, and, most important of all, the writings of the all the Karmapas and their disciples.
Tsurphu est le plus important monastère de la lignée Karma Kagyu. Il a été le siège principal de la lignée Karma Kagyud et la résidence de toutes les réincarnations successives du Gyalwang Karmapas depuis le début de cette ligne à travers le présent.
 
Le système bouddhiste tibétain renommé des lamas réincarnés fut initié à partir du siège de Tsurphu. Au XIIIe siècle, Karma Pakshi fut reconnu comme le deuxième Karmapa, une réincarnation du premier Karmapa Düsum Khyenpa, marquant ainsi l’institution de la tradition du «tulku» (la manifestation ou lama réincarné). Depuis lors, la lignée ininterrompue du Karma Kagyu a été transmise successivement au Karmapa jusqu'à l'actuel, Sa Sainteté le Dix-septième Gyalwang Karmapa, Ogyèn Trinley Dorjé.
 
Tsurphu est également réputée pour la tranquillité de ses montagnes et l'atmosphère favorable de sa vallée, qui accueille depuis des siècles les grands méditants, y compris les Karmapas. Le monastère était également réputé pour la beauté et le talent artistique de son architecture et de sa décoration tibétaines traditionnelles. Parce que le monastère est devenu le conteneur de nombreuses reliques très précieuses au fil des siècles, il est devenu au fil du temps une source de bénédictions encore plus importante pour les pratiquants.

 

L'origine de Tsurphu

 
Le premier Karmapa, Düsum Khyenpa, s'est rendu à Tsurphu en 1159, à l'âge de cinquante ans, et y jeta les bases de l'établissement d'un siège en faisant des offrandes aux protecteurs locaux, juste avant son départ pour le Kham au Tibet oriental.
En 1189, à l'âge de quatre-vingts ans, Düsum Khyenpa retourna à Tsurphu et y fonda son siège principal, connu sous le nom de "Demeure sur Terre du Lieu Sacré du Cœur". Ce monastère allait devenir le lieu de pratique de plus d'un millier de moines. Depuis ce temps, Tsurphu est le siège principal des manifestations successives de la lignée des Karmapas et de la lignée Karma Kagyu ou Karma Kamtshang.

Le développement.

 
Tsurphu fut ensuite développé par le deuxième Karmapa, Karma Pakshi, qui y commandita la la très célèbre statue de Bouddha appelée "Lhachen Dzamling Gyen" - "La Grande Statue, Ornement de Jambuvipa".
Tsurphu continua de prospérer  pendant plus de huit siècles, sous l'égide des différentes incarnations du Karmapa. Au cours des siècles, de nombreux bâtiments furent construits tant et si bien que le monastère et Tsurphu est devenu un complexe magnifique composé de nombreuses institutions, toutes centrées sur la zone du sanctuaire construit par le Premier Karmapa, Düsum Khyenpa. 
 

Localisation de Tsurphu

 
Le monastère de Tsurphu est situé dans la partie nord-ouest de la vallée de Tolung (actuellement sous Tolung Dechen Shen, comté de Lhasa), à environ 70 km de la capitale, Lhasa. Son altitude est d'environ 4 300 mètres (14 000 pieds) au-dessus du niveau du phoque.
Le sanctuaire principal et le monastère sont construits au milieu de la vallée, près de la rivière Tsurphu, au sud, et sont entourés de hautes montagnes. Un certain nombre d'autres sanctuaires reliquaires des anciens Karmapas, des sanctuaires de divinités, des quartiers monastiques pour les résidences de moines, des salles de méditation, une imprimerie, des bureaux et la résidence d'été du Karmapa sont construits autour du temple principal. Tsurphu abritait également deux grandes bibliothèques consacrant les sutras, les tantras, les instructions, rassemblait les œuvres de tous les grands maîtres des quatre écoles, la littérature tibétaine et, plus important encore, les écrits de tous les Karmapas et de leurs disciples.
 
Derrière le complexe se dresse la majestueuse montagne, connue sous le nom de "Thukje Chenpo" (le grand compatissant), le grand bodhisattva de la compassion, Avalokiteshvara; en face se trouve la montagne nommée "Mahakala" (la grande noire), protectrice de la lignée Karma Kagyu; et au milieu de la vallée se trouvait la montagne centrale connue sous le nom de "Maitreya" (le protecteur aimant), le grand bodhisattva de la bonté bienveillante.
 
Un centre de retraite de trois ans est situé à un niveau supérieur sur la montagne derrière le monastère. A proximité se trouvent également de nombreuses autres petites maisons de retraite individuelles où de nombreux Karmapa se sont engagés dans des pratiques de retraite.

 

Vallée de Tsurphu

 
Derrière le monastère de Tsurphu, un autre magnifique monastère a été construit, connu sous le nom de "Chogar-gong", qui est devenu le siège principal des incarnations de Gyaltsab Rinpoches. Sur le côté droit du monastère, il y avait deux petits monastères et sanctuaires, connus sous le nom de "Dra-tshang" et "Zuri".
 
Le sanctuaire du protecteur pour Gyang-tsen ou Gyang-je, un protecteur local, est construit dans une pente rocheuse sur la droite du monastère et le sanctuaire de Mahakali, Palden Lhamo, un autre célèbre protecteur de Karma Kagyu, a été construit sur la montagne. pente de la gauche du monastère. Sur le devant du monastère se trouve le sanctuaire du protecteur, Khanak Dorje Gyalpo, situé à proximité d'une source.