"Shäd-gyüd Deg-pa'i Ka-chen-chu"
“Les dix grandes colonnes qui a soutenu les lignages d'explication" 

Dix Tibétains sont mis en excergue pour leur rôle prépondérance dans la transmission de Bouddhisme au Tibet.
Ils étaient particulièrement importants dans le fait de garantir la continuité des explications de dharma au Tibet.

1. Thönmi Sambhota
Thönmi Sambhota est né dans le district Thon dans la région d'Yorwo Lunggu au Tibet environ au 7ème siècle. Il démontra une intelligence exceptionnelle dès son plus jeune âge. À l'âge de quinze ans, il fut envoyé en Inde par le Roi tibétain Songtsen Gampo, où il poursuivit des études pendant sept ans. De retour au Tibet, Thönmi Sambhota développa le script tibétain, tiré du devanagri et d'autres scripts indiens. Il formula ainsi la langue tibétaine écrite utilisiée pour la première fois. Il devint l'un des ministres les plus importants du Roi.
Le Roi Songtsen Gampo (617-650) prépara lui, la voie à la transmission des enseignements bouddhiques. Il est considéré comme une incarnation d'Avalokiteshvara. Il maria Bhrikuti, une princesse Népalaise et Wen Cheng, une princesse chinoise. Chacune d'entre-elles apporta une statue sacrée du Bouddha Shakyamuni à Lhasa. Thönmi Sambhota joua un rôle important dans l'acquisition et l'installation de ces stautes au Tibet. Songtsen Gampo construisit les premiers temples bouddhiques au Tibet et établit un code de législation basé sur les principes du Bouddha. C'est sous son règne que commença la traduction des textes bouddhiques en tibétain.
 
2. Vairochana
Le grand Traducteur tibétain Vairochana est né dans la région Nyemo du Tibet central pendant le temps de Roi Trisong Detsen. Il fut l'un des sept premiers moines tibétains. Padmasambhava a reconnu ses qualités exceptionnelles et potentiels et l'envoya en Inde pour faire les études avec Shri Simha. Il est aussi l'un des trois maîtres principaux dans la transmission des enseignements Dzogchen au Tibet.
 
3. Kawa Paltsek
Kawa Paltsek fut un disciple proche tant de Padmasambhava que de Shantarakshita. Il fut un des donateurs les plus importants à la traduction de Tripitaka tibétain et du Nyingma Gyübum. Né dans la Vallée Phenpo, il devint un traducteur éminent conformément à une prophétie par Padmasambhava. Il fut l'un des sept premiers moines ordonnés par Shantarakshita. Il reçut des enseignements Vajrayana du grand maître Padmasambhava et atteingnit la clairevoyance. "Kawa" est un nom de l'endroit où il vécut et "Paltsek" signifie "La montagne de splendeur."
 
4. Chokro Luyi Gyaltsen
Chokro Luyi Gyaltsen fut un premier traducteur tibétain très important et un des vingt-cinq disciples de Padmasambhava. Il a travaillé de très près avec les grands maîtres indiens Vimalamitra, Jnanagarbha, Jinamitra et Surendrabodhi. Il joua un rôle très important dans la transmission de la lignée monsatique du Vinaya au Tibet. Après avoir atteint la réalisation à Chuwori dans le Tibet central, il aida Padmasambhava dans la transcription et la dissimulation des 'terma'. Le grand Karma tertön Lingpa du 14ème siècle) est considéré comme une réincarnation de ce grand maître.
 
5. Yeshe De
Yeshe De était un grand traducteur tibétain et disciple de Padmasambhava. Il participa à la traduction de plus de 200 textes en tibétain ce qui fit de lui l'un des plus grands traducteurs du Tibet. Il était connu aussi comme 'Nanam Yeshe De' ou 'Zhang Yeshe De'.
 
 
6. Lochen Rinchen Sangpo [957-1055]
Lochen Rinchen Sangpo fut le premier traducteur de la Nouvelle transmission du Dharma au Tibet qui débuta fin du 9ème et début du 10ème siècle. Sangpo est né dans la région Ngari du Tibet de l'Ouest dans 957 C.E. Il a été décrété à l'âge de treize ans par l'Abbé Yeshe Zangpo. Le Roi de Ngari l'envoya au Cachemire et en Inde pour étudier le bouddhisme, où il étudia avec plus de 75 pandits de l'Inde et devint bien versé dans le sutras et tantras. En retour, il invita de nombreux pandits indiens au Tibet et est un des grands traducteurs tibétains qui contribuèrent à la traduction du Kagyur et de Tangyur. ll est réputé pour avoir traduit pas moins de 17 volumes du Kangyur, 33 volumes du Tangyur et plus de 100 volumes de tantras. Il révisa également les premières traductions de la période Nyingma. Il est décédé en 1055.
 
7. Dromtön Gyalwe Jungney [1005-1064]
Dromtönpa était un disciple de cœur du grand maître indien Atisha et le fondateur du Monastère de Reting au Tibet central. Né au Tibet occidental, en 1005 souls le nom de Chöphel. Dès son premier âge, il étudia avec Geshe Yung Chögon et reçut plus tard les voeux d'Upasaka de Nanam Wangchuk Dorje, qui lui conféra le nom de Gyalwe Jungney. Il étudia la philosophie Madhyamaka, les tantras et d'autres enseignements avec Khenpo Setsun. Il apprit le Sanskrit avec le grand maître indien, Smritijnana. À l'âge de trente ans, il rencontra Atisha et devint son disciple. À l'âge de cinquante-quatre ans, il fonda le Monastère de Reting. Il a construit le stupa pour les reliques d'Atisha quand il décéda il assuma de guider les étudiants d'Atisha dans leurs études et pratiques. Il devint détenteur principal de la lignée Kadampa du grand maître Atisha. Il composa de nombreux textes avant de décéder en 1064.
 
8. Ngok Lotsawa Loden Sherab [1059-1109]
Ngok Lotsawa Loden Sherab est né en 1059. À l'âge de dix-sept ans, il étudia avec son onlce le renommé Ngok Lekpe Sherap. Un an plus tard, il se mit à voyager en Inde avec Tsen Khawoche et d'autres pour rencontrer des grands maîtres indiens. Il a étudié avec beaucoup de pandits indiens et revint ensuite au Tibet en 1092 où il est devenu un des traducteurs de renom. Traduisant les textes de 'Pramana' (la connaissance logique, valide) la littérature de l'abhisamaya-alamkara (Ornement à la Claire Réalisation ) il contribua grandement au bouddhisme du Tibet. Il y enseigna abondamment et  devint le deuxième détenteur du siège monastique de Sangphu Neuthok, fondé en 1071 par Ngok Lekpe Sherap. Ngok Loden Sherap mourrut à l'age de 55 ans en 1109.
 
9. Sakya Pandita Kunga Gyaltsen [1182-1251]
Sakya Pandita était l'un des cinq ancêtres de Sakya et du grand fils de Kunga Nyingpo. Pupil de son oncle, le renommé Drakpa Gyaltsen il apprit la logique, les langues, l'astrologie, la médecine et beaucoup de thèmes de Bouddha dharma. Il acquit la maitrise de tous les sujets qu'il avait étudiés et  devint l'un des maîtres les plus érudits et célèbres du 13ème siècle au Tibet. À l'âge de 23 ans, il reçut les voeux monastiques de Panchen Shakya Shri Bhadra. À l'âge de 25 ans, il devint détenteur du trône des Sakya et enseigna le dharma pendant plusieurs années. Il fut par la suite le maître de l'empereur mongol et a exerca une grande influence politique sur le peuple Mongol.
 
10. Gö-Khukpa Lheytse [début du 11ème siècle]
Gö-Khukpa Lheytse naquit dans la région du Tsang Tana au Tibet central et futcontemporain de Marpa Lotsawa. Après plusieurs années d'études au Tibet il partit pour le Cachemire, le Népal et l'Inde où il étudia avec 72 Pandits,  maîtrisant le Sanskrit et de multiples enseignements bouddhistes. Il traduisit beaucoup de textes sacrés en tibétain, contribuant ainsi à l'énorme tâche de traduction du Kangyur et Tanjyur. Il compte pour l'un des traducteurs lprincipaux de la Nouvelle École, après Lochen Rinchen Sangpo.