De nos jours, dans les temps dégénérés actuels, nos valeurs et nos normes d'évaluation sont de plus en plus confuses, de sorte qu'il devient difficile de savoir quoi adopter et quoi rejeter, sur la voie de l'éveil.

Être un bon disciple est parfois confondu avec de nombreuses pratiques motivées par la compétitivité. On se concentre alors sur les réalisations extérieures en développant la mauvaise habitude d'ignorer le processus de transformation intérieure sinon son propre but poursuivi.

Au lieu de progresser sur le Chemin de l'Éveil, nous empruntons un chemin dangereux menant à un attachement phobique aux vues extrêmes de l'éternalisme et du nihilisme.

Ainsi, il est dit que le Bouddha prononça les paroles qui suivent aux membres de sa communauté, et qu'ils s'en sentirent très encouragés.

«C'est ce que devrait faire ceux qui sont doués pour la bonté et qui connaissent le chemin de la paix:

Laissez les être :

  • Capables et droits;
  • Le verbe simple et doux༏
  • Humbles et non prétentieux;
  • Contents et facilement satisfaits;
  • Libérés des devoirs et frugaaux dans leurs voies;
  • Calmes, sages et habiles.

Ne les laissez pas:

  • Être fiers ou exigeants dans la nature;
  • Faire la moindre chose que les sages réprouveraient par la suite.

Souhaitant dans la joie et la sécurité, que tous les êtres soient à l'aise, quels que soient les êtres vivants; qu'ils soient faibles ou forts, n'en omettant aucun  :

  • Le grand ou le puissant;
  • Le moyen, court ou petit;
  • Le vu et l'invisible;
  • Ceux qui vivent à proximité ou ou ceux qui vivent au lointain loin;
  • Ceux déjà nés et ceux à naître.

Que tous soient à l'aise.

Que personne ne trompe autrui ni ne méprise autri peu importe son état;

Qu'aucun, par colère ou par mauvaise volonté, ne veuille faire de mal à un autre.

Comme une mère protège la vie de son unique enfant, c'est avec un cœur sans borne que nous devons chérir tous les êtres vivants.

Bonté rayonnante sur le monde entier, se propageant vers le haut dans le ciel, vers le bas dans les profondeurs, vers l'extérieur et sans limites, libre de haine et de mauvaise volonté.

Que vous soyez debout ou en marchant, assis ou couché, libre de somnolence, vous devez entretenir cette vue.

On dit que c'est le sublime qui demeure. En ne tenant pas à des vues fixes, le cœur pur, ayant une clarté de vision, étant libéré de tous les désirs sensoriels, ne renaît pas dans ce monde. »

Comme l'a commenté Sa Sainteté Karmapa, Orgyen Trinley Dorje:

«Le Dharma ou Dharma ordinaire fait référence au développement de valeurs humaines nécessaires pour devenir un bon être humain et de la sagesse commune requise pour interagir avec notre environnement et ceux qui nous entourent dans le monde.

Avant de penser à devenir Bouddha et sans nécessairement être bouddhiste, il faut d'abord être un être humain bon; mener une exiistence sereine, harmonieuse et positive.

Alors seulement, sur la base du Dharma ordinaire, on pourra grandir spirituellement et devenir un véritable pratiquant du Dharma Sacré, le Dharma qui nous amène à l'Éveil pour le bien de tous les êtres. »

Image