Dorje_Chang

 

Les origines des écoles Kagyud du bouddhisme tibétain remontent à Bouddha Shakyamuni.

La courte lignée utilisée pour les pratiques spécifiques à cet ordre est le grand yogi indien Tilopa (988-1069), ancêtre des 84 Mahasiddhas de l'Inde, alors qu’il atteint la claire vision spontanée de la réalisation de l’éveil. Bien sûr, Il acquit cette réalisation apre1s avoir pratiqué les méthodes enseignées par Bouddha Sakyamuni à ses disciples les plus proches, méthodes qu’il reçut de plusieurs grands maîtres de son époque.

À son tour, il transmit la réalisation de ces maîtres à plusieurs disciples, ancêtres de la lignée d’aujourd’hui :

le Mahasiddha indien Naropa, suivi de la triade des maîtres exceptionnels que sont Marpa le traducteur, je grand yogi Milarepa et le moine Gampopa dont la venue avait été prophétisée par le Bouddha lui-même.

La lignée des Kagyud met l'accent sur la continuité des instructions orales transmises de maître à disciple, d'où le nom « Kagyud » qui signifie ‘lignée orale’.

 

LES QUATRE PRINCIPALES ÉCOLES

 

I. L’école Phaktru Kagyud

Deshek Phagmo Trupa Dorje Gyalpo (1110-1170), l'un des principaux disciples de Gampopa, réputé pour sa réalisation et transmission de la lignée Mahamudra, fonda cette lignée. Il fonda aussi un monastère dans la région de Phagmo, connu sous le nom de Densa Thil. De nombreuses écoles additionnelles de la lignée Phagmo Kagyu se développèrent sous l’égide des disciples de Phakmo Trupa.

 

II. L’école Kamtshang ou Karma Kagyud

Le premier Karmapa, Düsum Khyenpa (1110-1193), l'un des principaux disciples de Gampopa, fonda cette lignée de l'école Kagyud. En 1139, à l'âge de trente ans, Düsum Khyenpa rencontra Gampopa et devint son disciple. Cette tradition resta forte et fructua principalement grâce à la présence ininterrompue de son fondateur, au travers de ses incarnations successives. Celles-ci avaient toutes un grand renom pour leurs accomplissements méditatifs, leur érudition et leur activités bénéfiques, auprès des pratiquants bouddhistes de toutes les régions du Tibet.

Sa Sainteté le XVIe Karmapa, Rangjung Rigpé Dorjé (1924-1981) fut du reste considéré comme le guide de toute les traditions Kagyud. Sa réincarnation, le XVIIe Karmapa, Sa Sainteté Orgyèn Trinley Dorjé, fut intronisé en son monastère tibétain de Tsurphu et vit maintenant en tant que réfugié tibétain en exil.

La lignée Karma Kagyu joua un rôle très important dans la préservation des transmissions Karma Kagyud, mais aussi dans celle de l'intégralité des enseignements Kagyud de Marpa, Milarepa et Gampopa.

De nos jours, La lignée Karma Kagyud est la lignée du Bouddhisme tibétain la plus influente hors du Tibet ; cette tradition est dorénavant étudiée et pratiquée dans le monde entier.

 

III. L’école Tshalpa Kagyud

Lama Zhang, connu sous le nom de Yudakpa Tsöndu Dakpa (1123-1193),. Il initia son école et fonda le monastère de Gungthang. Il eut de nombreux disciples érudits. Était le disciple d de Wangom Tsultrim Nyingpo, pupille de Gampopa.

 

IV. L’école Barom Kagyud

Parmi les disciples de Gampopa on trouve aussi le grand maître Barom Dharma Wangchuk, qui fonda le monastère de Barom, lequel donna son nom à sa tradition.

 

HUIT ÉCOLES SECONDAIRES :

Les huit écoles additionnelles ou secondaires de la lignée Kagyud furent développées au sein de la lignée Phagtru Kagyud par huit de ses disciples accomplis :

 

1. L’école Drikhung Kagyud fut fondée par Drikhung Kyopa ​​Jigten Sumgyi Gönpo (1143-1217). L’actuel détenteur de lignée, Sa Sainteté Chetsang Rinpoché (1946-), réside à Dehradun, en Inde.

2. L’école Drukpa Kagyud fut fondée par Drupchen Lingrepa Pema Dorje (1128-1188), et son disciple Chöje Tsangpa Gyare Yeshe Dorje, (1161-1211). Le premier siège de cette lignée fut le monastère de Namdruk, au Tibet central. Plus tard, Kunkhyen Pema Karpo (1527-1592) fonda Druk Sang-ngak Chöling dans le sud du Tibet, monastère appelé à devenir le siège principal de la lignée. Kapgön Drukchen Rinpoché vivant à Darjeeling en est le détenteur principal. Adoptée comme religion d'État au Bhoutan, la lignée y fut importée par le grand maître Drukpa Shaptrung Ngagwang Namgyal et s'y épanouit au travers les siècles. Sa Sainteté Je Khenpo du Bhoutan et l'actuel roi du Bhoutan Jigme Senge Wangchuk sont les détenteurs de lignée au Bhoutan.

3. L’école Taklung Kagyud fut fondée par Taklung Thangpa Tashi Pal (1142-1210). Taklung Shapdrung Rinpoché, est actuellement à la tête de cette lignée, avec Taklung Matul Rinpoché et Tsatrul Rinpoché.

4. L’école Yasang Kagyud fut fondée par Zarawa Kalden Yeshe Senge et par son disciple Yasang Chöje Chökyi Mönlam (1169-1233). Yasang Chöje fonda le monastère Yasang ou Yamsang (g.yam bzang) en 1206 de notre ère et le nom de la lignée en est issu.

5. L’école Trophu Kagyud fut fondée par Gyatsa Rinpoché, neveu de Phakmo Trupa, et son disciple Trophu Lotsawa Champa Pal (1173-1225). Trophu Lotsawa fonda le monastère et l'institut Trophu au Tsang, région du Tibet central d’où provient le nom de cette lignée. 

6. L’école Shuksep Kagyud fut fondée par Gyergom Tsultrim Senge (1144-1204). Il fonda le monastère de Shuksep en 1181 au Nyephu, dans la région de Chushur, au Tibet central. Le nom du monastère fut repris par la lignée.

7. L’école Yelpa Kagyud a été fondée par Yelpa Drupthop Yeshe Tsekpa qui fonda le monastère de Yelphuk.

8. L’école Martsang Kagyud fut fondée par Martsang Sherab Senge.

 

SHANGPA KAGYUD

Le Shangpa Kagyud, une importante lignée Kagyud fut fondée par le grand yogi Khyungpo Nyaljor (978-1079). Khyungpo Nyaljor se rendit au Népal où il rencontra l’Acharya Sumati et acquit une formation de traducteur, avant de se rendre en Inde. Là, il reçut les enseignements de pas moins de cent cinquante érudits et yogis et maîtrisa ainsi les enseignements du Vajrayana. Ses principales transmissions sont celles de Sukhasiddha, Rahulagupta et Niguma, la soeur de Naropa. À son retour au Tibet, il prit les vœux monastiques du maître Kadampa, Langri Thangpa.

Khyungpo Naljor établit de nombreux monastères au Népal et au Tibet dans la région "Shang" du Tsang. C’est ce qui amena sa lignée à être connue sous le nom de "Shangpa" Kagyud. Il poursuivit ses activités d'enseignement et de propagation de sa lignée pendant plus de trente ans au Tibet. Il eut de nombreux disciples auxquels il transmit sa lignée

Certaines des principales pratiques de la lignée Shangpa Kagyu sont Chakrasambhava, Hevajra, Mahamaya, Guhyasamaja, les Six Doctrines de Niguma, Mahamudra, Mahakala à six bras et Mahakala blanc, parmi bien d’autres.

Jamgon Kongtrul Lodrö Thayay fit un énorme effort pour raviver et préserver cette lignée Shangpa Kagyu, qui est maintenant florissante au Tibet et ailleurs grâce à ses bénédictions et aspirations ainsi que celles du XVIe Karmapa. Deux maîtres contemporains de la lignée sont le Très Vénérable Kalu Rinpoché (1905-89) et Bokar Rinpoché.